Le FRAC expose l’Art Contemporain au collège Hauts de Blémont de Metz Borny

 

Avec sa nouvelle enceinte entièrement rénovée et ses salles dédiées à l’enseignement artistique, le collège Hauts de Blémont a vocation à s’ouvrir au quartier, mais également à être un lieu de médiation et de culture. Illustration du 14 novembre au 10 décembre 2014, avec cette exposition du Fonds Régional d’Art Contemporain de Lorraine : « Le corps et ses limites que la raison ignore ».

Avec des œuvres de Patty Chang, John Coplans, Esther Ferrer, Barbara & Michael Leisgen, Nicholas Nixon, Roman Opalka, Jo Spence.

Entrée libre sur rendez-vous

Collège les Hauts de Blémont
11 rue du Dauphiné, Metz – Borny
Contact : Gaëlle Thonatte, professeur d’arts plastiques
Tél. : 03 87 50 11 10
gaelle.thonatte@ac-nancy.fr

 

Si le corps n’est que l’enveloppe de l’âme, de l’esprit, de la pensée… il n’en demeure pas moins l’unique mesure, échelle de notre existence et de notre environnement. Contraignant souvent, surprenant parfois, le corps est devenu l’enjeu pour repousser toutes les limites : on pensera aux sportifs qui ne cessent de battre des records et à la durée de vie (en Occident) qui ne cessent de s’allonger. Pourtant, il reste des limites idéologiques difficile à abattre : la question de l’âge rentre alors évidemment en compte (Coplans, Nixon, Opalka) et aussi celle du genre et des contraintes physiques et psychologiques faites aux femmes (Ferrer, Spence). En effet, le corps est “corvéable” à volonté, il doit ressembler à l’image de l’éternelle jeunesse tel Narcisse (Chang). Le corps sert par ailleurs d’échelle, de mètre étalon à la perception que nous avons de notre environnement, d’un territoire, d’une géographie, le corps en-cadre leurs limites appréhendables (Leisgen). Mais pour combien de temps encore ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.