Les exilés du quotidien

 

À Borny, ils sont plusieurs à se lever chaque matin, à prendre la voiture, le train, le bus pour traverser la frontière et aller travailler au Luxembourg. Mais pourquoi s’exilent-ils ainsi chaque jour ? Est-ce pour trouver une place qu’on ne leur donne pas en France ? C’est pour répondre à ces questions que nous avons suivi Wafa et Intha, deux jeunes femmes issues de ce quartier, dans leurs trajets quotidiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.